30’000 adultes valaisans peinent à lire, écrire, calculer ou utiliser un ordinateur. Le Canton lance une campagne de sensibilisation

powered by

En Suisse, près de 800’000 adultes ont des carences en compétences de base, soit pour communiquer dans une des langues du pays, pour lire, écrire, calculer et utiliser les technologies de l’information et de la communication. En Valais, ces difficultés touchent environ 30’000 personnes, des personnes qui ont suivi la plupart du temps toute leur scolarité en Valais, comme l’explique le chef du département de la formation Christophe Darbellay.

Dès le mois de septembre des affiches apparaîtront dans les médias pour sensibiliser le grand public à cette situation:

«La campagne cantonale valaisanne pour l’information et la formation sur les compétences de base a pour objectif de sensibiliser la population à cette thématique au travers de divers axes de communication. Elle vise également à inciter des adultes confrontés à des lacunes dans leurs compétences de base à prendre part à des cours de lecture, d’écriture, de calcul et d’informatique. Son objectif est de favoriser une meilleure intégration sociale et sur le marché du travail, ainsi qu’une meilleure qualité de vie», indique le communiqué de presse.

Qu’est-ce que l’illettrisme? Interview de Valérie Marty Zen-Ruffinen, directrice de l’association Lire et écrire, partenaire de la campagne de sensibilisation

Un adulte sur six en Suisse est confronté à des difficultés à lire et écrire.