LE JOURNAL du 12.04.2017

powered by
La vigne pousse très vite! En raison de la météo, les vignerons doivent anticiper les travaux printaniers

La vigne pousse bien et même un peu trop vite. En raison de la météo clémente de ces dernières semaines, les vignerons ont dû anticiper leurs travaux dans le vignoble de dix à quinze jours. Un phénomène rare mis en avant par les contrôles de l’office de la viticulture. Nous faisons le point sur ce moment crucial qu’est le printemps pour tous les vignerons.
Invité: Pierre-Antoine Héritier, président de la fédération valaisanne des vignerons.

 

BBC Monthey: suspendus provisoirement, les dirigeants du club restent muets

Le BBC Monthey avait sollicité la presse ce mardi matin pour donner sa version des faits suite aux débordements en finale de la Coupe de Suisse. Mis sous enquête par Swiss Basketball et sous le coup de plusieurs suspensions provisoires, les dirigeants chablaisiens sont néanmoins restés muets face aux journalistes.

 

Une deuxième vie pour les anciens tatouages grâce aux techniques précises de «cover»

De plus en plus nombreuses sont les personnes à vouloir recouvrir leur ancien tatouage par un nouveau motif. Ça s’appelle le cover, une technique qui permet aujourd’hui l’utilisation de plus de couleurs et de précision dans l’art de tatouer la peau. Une technique encore plus complexe qu’un tatouage classique. Reportage et témoignage chez un tatoueur de Naters.

 

L’actualité en bref et en images
  • Les comptes de la commune Sierre sont encore dans le rouge, pour la 3e année consécutive
  • L’appellation contrôlée Sierre Grand Cru démarre avec six producteurs
  • Des jeunes de l’ECCG de Sierre lancent trois entreprises dans le cadre d’un cours en économie

 

Zoom sur l’expédition scientifique internationale autour de l’Antarctique lancée par le Swiss Polar Institute

Comprendre les effets du réchauffement climatique dans l’océan Austral et ses implications sur l’ensemble de la planète, c’est l’objectif de l’aventure extraordinaire qui, durant trois mois autour de l’Antarctique, a permis à 150 chercheurs de mener leurs investigations. Cette expédition a été lancée par le Swiss Polar Institute (SPI), de l’EPFL, un institut qui sera bientôt basé à Sion. Il s’agit du premier grand projet scientifique de cet institut.
Invitées: Natacha Pasche, directrice adjointe du Swiss Polar Institute et Sarah Perrin, Rédactrice scientifique Service Mediacom EPFL.