A droite, la législation sur les armes divise: plusieurs membres du PDC et du PLR se positionnent contre l’avis de leur parti

powered by

La campagne autour de la directive sur les armes est lancée. Le sujet – qui a fait l’objet d’un référendum – fait sauter certains clivages partisans: l’exemple valaisan est révélateur, avec plusieurs membres du PDC et du PLR qui s’associent au comité du «non», et ce, contre l’avis de leur parti. C’est le cas par exemple pour Yannick Buttet qui fait campagne contre le texte de loi.

Cette loi vise à durcir les conditions de détention de certaines armes.

Le 19 mai 2019, le peuple suisse s’exprime sur la mise en œuvre d’une modification de la directive de l’UE sur les armes. Le droit européen a été adapté en 2017, afin de mieux répondre à la situation et aux menaces actuelles, tels que les attentats terroristes commis à Paris et Bruxelles. En tant qu’État Schengen/Dublin, la Suisse a décidé de mettre en œuvre les modifications du droit européen.


Tags assigned to this article:
VOTATIONS