À Grimentz, la bourgeoisie concilie histoire et tourisme. Interview de sa présidente Véronique Tissières-Abbé

Véronique Tissières-Abbé préside la bourgeoisie de Grimentz. «J’avais envie de m’investir pour ma bourgeoisie pour mon origine, pour toutes ces traditions qu’on a à Grimentz. J’ai grandi autour de gens qui étaient amoureux de cette bourgeoisie et quand je suis revenu à Grimentz, j’ai eut envie de m’impliquer physiquement pour cette bourgeoisie.» Elle explique quelles sont les tâches et activités de la corporation née en 1498.