À l’heure des smartphones et liseuses, les jeunes lisent différemment, mais pas moins qu’avant

powered by

À l’heure du numérique, d’internet et des smartphones, les livres ont-ils un avenir. Est-ce que les bouquins ont encore la cote auprès des jeunes ? Pour répondre à cette question, nous nous sommes rendus à l’École de commerce et de culture générale de Martigny, dans la classe 3CG3. Ils sont 24 et sont âgés de 17-18 ans en moyenne.

En résumé on constate qu’internet et les smartphones n’ont pas fait perdre le goût de la lecture. Mais les jeunes lisent différemment.

«Je fais toujours passer en début d’année un questionnaire pour savoir quelles sont leurs pratiques de lecture, raconte Kelly Lambiel, professeure de français. Je suis toujours étonnée de voir qu’il y en a beaucoup qui pratiquent la lecture à la maison. Je ne sais pas si on lit moins, je pense qu’on lit différemment. Les supports, les moyens de lecture ont changé. Beaucoup lisent sur tablette, des articles sur Facebook ou autre chose. C’est de la lecture aussi.»