À l’heure où les rituels traditionnels laissent toujours plus de place aux funérailles à la carte, la mort reste un sujet encore tabou

powered by
http://canal9.ch/wp-content/uploads/Journal-FB-.fr_FR.vtt

Le glas qui annonce la mort, la veillée funèbre, les obsèques puis l’agape qui réchauffe les cœurs endeuillés, la messe de septième… Ces étapes, ces rituels qui étaient la norme il y a peu, ont tendance à disparaître. Place aujourd’hui à l’organisation des funérailles à la carte, à des choix qu’il faut faire de son vivant.

On en débat ce lundi soir à 18 heures avec plusieurs invités:

  • Marc-Antoine Berthod, président de la Société d’études thanatologiques de Suisse romande
  • Cédric Voeffray, entrepreneurs de pompes funèbres
  • Colette Gaudin, auteure de «Vie et mort sans ordonnance» aux éditions A la carte