Aide aux remontées mécaniques: les 157 millions à fonds perdu se sont envolés, au profit de subventions pour projets exceptionnels

powered by

Terminé les prêts à fonds perdu systématiques: la commission de 2e lecture de la loi sur l’encouragement des remontées mécaniques a transformé le projet. Elle souhaite notamment améliorer les conditions d’octroi de prêts et cautionnements.

En février 2017, le Grand Conseil a accepté en première lecture des aides à fonds perdu de l’ordre de 157 millions pour les remontées mécaniques. Ce mardi matin, en conférence de presse, on ne parle plus d’aide à fonds perdu mais de subventions réservées à des projets exceptionnels.

Pour voir un exemple concret, nous nous sommes rendus du côté de TéléAnzère où on prépare le dossier de financement d’un nouveau télésiège: il se fera donc sans aide à fonds perdu mais avec un accès aux prêts et cautionnements, à condition de répondre toutefois aux critères de la loi.

Marianne Maret, vice-présidente de la commission est invitée dans le Journal pour en parler.

 


Tags assigned to this article:
TOURISME