Aménagement du territoire: le Valais veut “dézoner” le strict minimum!

powered by

Les zones à bâtir en Valais sont surdimensionnées. Aujourd’hui, 2200 hectares de terrain à construire sont en sursis, soit l’équivalent de près de la moitié du vignoble valaisan. Immanquablement, il faudra “dézoner” pour que la législation cantonale soit en adéquation avec la modification de loi fédérale votée par le peuple suisse en mars 2013. Ceux qui verront leur terrain déclassé devraient pouvoir toucher une indemnisation.

Quelles solutions pour limiter ce « dézonage »? Comment le faire tout en restant crédible du côté de Berne? Comment indemniser les propriétaires lésés? Quels seront les points d’achoppement devant le Grand Conseil? Autant de questions abordées avec Jean-Claude Savoy, vice-président de la commission “Agriculture, tourisme et environnement” du Grand Conseil.

Le texte adopté par le Conseil d’État passe à présent entre les mains du Grand Conseil: première lecture en décembre 2015. À ce stade, le projet a déjà reçu le soutien unanime de la commission parlementaire en charge de l’aménagement du territoire.

La mise en œuvre de la révision partielle de la LAT s’inscrit dans les travaux en cours du projet «Développement territorial 2020» lancés en 2010.

Pour en savoir plus:

Les explications du Conseil d’Etat lors de la conférence de presse de ce 17 novembre 2015.


Tags assigned to this article:
AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRELAT