Armes à feu: notre pays s’aligne sur l’Union européenne. Quelles conséquences pour le Valais et la Suisse?

powered by

C’est une directive européenne qui a mis le feu aux poudres: elle prévoit de restreindre l’accès aux armes semi-automatiques, avec des conséquences jusqu’en Valais, puisque la Suisse, en raison des accords de Schengen, doit reprendre le texte d’ici 2019 au plus tard. 

Pro Tell – et ses 12’500 membres – ne l’entend pas de cette oreille. Le référendum n’est pas loin! Au-delà de cette actualité, Canal9 se penche sur la question des armes au fil de plusieurs questions:

  • Qui sont les détenteurs d’armes à feu en Valais? Comment vivent-ils leurs passions?
  • Quelles conditions doit remplir celui qui souhaite se procurer une arme à feu?
  • Comment la directive européenne impactera-t-elle les sociétés de chasse ou encore les organisations de tir sportif?

A noter que, selon les chiffres de la Police cantonale, on compte 55’328 armes à feu en circulation.

Pour en parler, trois invités:

  • Christian Fellay, responsable tir et sécurité au sein de la Fédération valaisanne des sociétés de chasse .
  • Jean-Luc Addor, conseiller national UDC. Président ad interim de Pro Tell (qui mène le combat contre la directive européenne sur les armes à feu).
  • Éric Beytrison, vice-président de la Fédération sportive valaisanne de tir.

55’328 armes à feu en circulation: microtrottoir!