Asile: de nombreux Valaisans s’engagent pour l’accueil des migrants

Logo Infomaniak

Suite à l’appel lancé par le Pape François en octobre 2015, plus de 400 bénévoles se sont engagés en faveur des requérants d’asile.

Les Églises (catholique et réformée) avaient alors rapidement constitué un groupe de travail et, en concertation avec l’Office cantonal de l’asile, diffusé une série de documents qui invitent les paroisses à la mobilisation, appel qui a même été lu en chair.

«Plutôt que d’agir en ordre dispersé, nous préférons entreprendre une démarche concertée aussi bien sur le plan œcuménique qu’en collaboration avec diverses organisations», écrit l’abbé Pierre-Yves Maillard, vicaire général du diocèse de Sion, dans le document diffusé. «Nous avons décidé de travailler ensemble car notre engagement doit correspondre à ce que l’Eglise peut faire. Il doit s’agir d’un engagement raisonné.»

Un appel à la solidarité entendu par de nombreux Valaisans. Après dix-huit mois, le bilan est plus que positif. Beaucoup de personnes continuent de proposer des vêtements, des jouets et des meubles, certains donnent aujourd’hui des cours de langues, d’autres offrent un peu de leur temps pour l’intégration et l’accueil des réfugiés et des patrons ont fait le pas de former et d’engager des requérants d’asile dans leurs entreprises.