Attention, danger: les chenilles processionnaires sont de retour. Gardez vos distances et tenez votre chien en laisse

powered by

Au printemps, les chenilles processionnaires du pin sortent de leur hibernation et quittent leur nid. Elles descendent en file indienne le long des troncs et s’enfouissent sous la surface du sol afin d’opérer leur transformation. Mais comme leurs poils sont fortement urticants, pour les humains comme les animaux, le danger est réel.

«Il y a lieu d’éviter toute proximité avec les chenilles et les nids, met en garde le Service des forêts, des cours d’eau et du paysage. Il faut, par exemple, veiller à ne pas stationner (pique-nique, etc) dans les environs immédiats des pins fortement infestés, car il y subsiste un risque d’entrer en contact avec des poils urticants disséminés par leurs hôtes. En cas de réactions (gonflement, essoufflement), il faut consulter un médecin. Il faut également maintenir les animaux domestiques à l’écart des nids et des chenilles, en particulier les chiens. Ces derniers doivent être tenus en laisse en présence de nids. En cas de contact avec les yeux ou les muqueuses, il faut rincer avec de l’eau. En cas de réactions allergiques ou de gonflements, une visite d’urgence chez le vétérinaire est requise.»

Pour prévenir la propagation de la chenille et des papillons, l’installation de nichoir à mésanges et chauve-souris permet une réduction du nombre d’individus et ainsi une limitation de la croissance de la population.

► Sur le même sujet: Documentation (PDF)