Avalanches, inondations, glissements de terrain, séismes… À Brigue, des chercheurs sondent les archives climatiques jusqu’au VIe siècle

powered by

L’Institut de recherche sur l’histoire de l’espace des Alpes se penche sur les données climatiques du VIe au XXIe siècles avec comme objectif l’élaboration d’un vaste inventaire.

Aujourd’hui, la base de données comprend environ 7700 enregistrements. Plus de la moitié de ces derniers concerne les catastrophes naturelles comme les avalanches, inondations, glissements de terrain ou encore tremblements de terre. Des informations recueillies depuis six années par Gregor Zenhäusern et ses collègues à Brigue.

Cet inventaire des données climatiques devrait bientôt faire l’objet d’une publication.

Ce projet de recherche sert à la fois les sciences humaines (on peut en déduire les actions politiques) comme la réalisation des cartes des dangers naturels, les réflexions sur les mesures à prendre contre les catastrophes naturelles, explique Marie-Claude Schöpfer, directrice l’institut de recherche sur l’histoire de l’espace des Alpes.

La chronique de Riedmatten nous apprend par exemple qu’en 1709 a eu lieu l’hiver le plus froid des derniers 500 ans: le gel fut si terrible que l’écorce s’écailla du tronc, que les oiseaux tombèrent du ciel et que vignes en plaine dépérirent.