Tourisme: le bilan de l’été (16.08.2017)

powered by

Valais: Nuitées hôtelières en augmentation

4,4% d’augmentation des nuitées hôtelières en Suisse pour les mois de janvier à juin 2017, selon hotelleriesuisse. Cette nouvelle est réjouissante pour Damian Constantin, directeur de Valais/Wallis Promotion. Il met toutefois en garde sur le contexte de cette augmentation, qui ne compte que l’hôtellerie et qui ne prend pas en compte la parahôtellerie. Ces chiffres sont à prendre avec précaution, puisque les années de référence, ont été particulièrement faibles au niveau touristique. Fait encore plus réjouissant pour le Valais, les stations de Zermatt et Saas-Fee participent à hauteur de 85% à la croissance absolue du canton, notamment grâce au nouveau business-model mis en place par Saas-Fee, qui a eu un impact sur toute la destination.
Côté clients, les clientèles asiatique et indienne sont en progression.
En ce qui concerne nos voisins européens, notre canton garde son attractivité pour les clientèles allemande et française, contrairement à la tendance nationale.
Nous vivons un tournant chez les prestataires, selon D.Constantin: «la qualité du produit doit être augmentée davantage, mais il faut penser plus “expérience”, que “produit”».

Fréquentation en hausse à Anzère

Face à la baisse des nuitées, la station d’Anzère a décidé de réagir. En 2015, la destination a réuni les acteurs du tourisme, les commerçants et les propriétaires afin de dessiner un avenir en commun. Principales mesures issue de ces discussions: l’augmentation de la taxe de séjour, de 2,50 francs à 3,50 francs, calculée sur 50 jours en unités par ménages et non plus par appartement, et l’obligation pour les propriétaires de résidences secondaires de payer un forfait à l’année. En contrepartie, ces derniers reçoivent le pass Anzère Liberté, qui leur donne accès à de nombreuses offres. Grâce à ce pass, la météo devient secondaire pour les acteurs du tourisme, car les gens n’ont plus à se préoccuper de rentabiliser leur forfait en télécabine par exemple.

«Le futur succès du tourisme valaisan se trouve dans la fédération autour de produits forts»

Selon Damian Constantin, directeur de Valais/Wallis Promotion, les destinations et leurs offices de tourisme doivent fédérer autour de produits forts pour donner une expérience au tourisme. Bien que secondaire, la question des prix reste ouverte. L’adaptation de leur business-model est impérative pour les destinations touristiques. Le critère le plus important reste la qualité du produit et ses services, qui permet au Valais et à la Suisse de proposer une offre Premium à sa clientèle, grâce à la force de l’hôtellerie, des remontées mécaniques et à l’offre de plaine. Malgré toutes ces offres, la saison d’été reste moins importante que la saison d’hiver dans le tourisme. En collaboration avec les destinations phares valaisannes, Valais/Wallis Promotion se focalise encore plus sur l’été en misant sur le vélo, la gastronomie et l’oenotourisme, car la saison d’hiver, à elle seule, n’arrive pas à faire tourner les destinations, à cause notamment des changements climatiques.

Oskar Freysinger n’enseignera pas en école publique cette année

Pas de rentrée scolaire pour l’ex-conseiller d’Etat Oskar Freysinger. Le service cantonal de l’enseignement confirme qu’il n’occupera pas de poste dans l’enseignement public cette année scolaire 2017/2018. Selon nos informations le Saviésan se consacre actuellement à des projets littéraires.

Consommer du vin valaisan par solidarité pour les producteurs

“Savourez aujourd’hui pour votre vigne de demain”, c’est le slogan de la campagne de solidarité lancée par l’interprofession de la vigne et du vin pour inciter le public à consommer local pour soutenir les producteurs valaisans touchés par le gel d’avril dernier. Du matériel de promotion est disponible gratuitement pour les concernés sur le site drink-vs.ch

J-1 pour le 20e jumping de Verbier

Du 17 au 27 août 2017, le jumping de Verbier vivra sa 20e édition. Une nouvelle compétition qui mélange les cavaliers de différents niveaux a été ajoutée pour l’occasion. Michel Darioly, l’organisateur de l’événement confirme qu’il souhaite rester dans l’organisation pour les 10 prochaines années en tous cas.

Incident d’Arosa: les hôteliers formés à la culture croisée

La pancarte incitant spécifiquement les Juifs de l’hôtel d’Arosa à se doucher avant d’entrer dans la piscine de l’établissement est une grossière erreur de communication selon la profession hôtelière. Elle aurait dû être adressée à tous les clients plutôt que cibler certains d’entre eux selon Patrick Bérod, directeur de l’association hôtelière du Valais.