Conseil d’Etat: joie de la victoire et déception de la défaite pour les socialistes

powered by

Les socialistes étaient partagés dimanche entre la joie la victoire d’Esther Waeber-Kalbermatten et la déception de la défaite de Stéphane Rossini.

Esther Waeber-Kalbermatten est réélue pour un troisième mandat de conseillère d’Etat. Dans le camp socialiste, les sourires étaient bien là, malgré la 7e place de Stéphane Rossini.

« Un œil qui rit, un œil qui pleure… J’avais espéré l’élection des deux socialistes, avoue Christian Levrat, président du PS suisse. Esther Waeber-Kalbermatten a été réélue avec un très bon score. Oskar Freysinger a été battu, c’est un signal important contre le populisme pour le reste de la Suisse. Malheureusement, Stéphane Rossini n’est pas passé. »

« Ce n’était pas gagné d’avance, rappelle Mathias Reynard, conseiller national PS. Lors de notre Congrès, nous avions décidé de partir avec une liste ouverte. Des observateurs de la politique valaisanne ont dit qu’il n’y aurait plus de conseiller d’Etat socialiste. On a fait mentir ces pronostics. Il faut voir le verre à moitié plein. »

Quelques heures avant, Esther Waeber-Kalbermatten attendait sereinement les résultats: « Je vais très bien. Je suis contente que l’on arrive à la fin de cette longue campagne. »

Dans le camp Rossini, plus les résultats des communes tombaient: « Quand on est candidat et que l’on est dans les cinq au 1er tour, on est déçu de ne pas pouvoir franchir le cap au deuxième tour. Le peuple valaisan a choisi. Le PDC a donné son mot d’ordre et deux socialistes au Gouvernement, c’était manifestement trop pour la majorité des Valaisans. »

Reste à savoir qui le parti présentera dans quatre ans pour succéder à la conseillère d’Etat et garder le siège socialiste au Gouvernement.


Tags assigned to this article:
CANTONALES 2017