Dans une semaine, le Valais fera honneur à la conseillère fédérale Viola Amherd, de Saint-Maurice à Brigue, en passant par Sion

powered by

Viola Amherd, Karin Keller-Sutter: la double élection au Conseil fédéral est à la Une des titres suisses ce matin (voir notre revue de presse ci-dessous).  Dans une semaine exactement aura lieu la réception officielle de Viola Amherd en Valais. La Haut-Valaisanne, et pro Lötschberg, a préféré Saint-Maurice à Viège pour faire son entrée en Valais. L’inverse de Jean-René Fournier, mais en droite ligne de ses trois illustres prédécesseurs.

Le train spécial en provenance de Berne s’arrêtera 35 minutes à Saint-Maurice. Puis direction Sion, pour un deuxième arrêt. Et enfin Brigue, gare terminus et lieu principal des festivités.

Née en 1962 à Brigue-Glis, Viola Amherd suit des études de droit à l’Université de Fribourg. Avocate et notaire, elle commence sa carrière politique au sein du Conseil municipal de Brigue en 1992. En 2000, elle accède à la présidence de sa commune (jusqu’en 2012). Elle succède à Jean-Michel Cina au Conseil national en mai 2005. Durant son mandat, elle a été vice-présidente du groupe démocrate-chrétien, a présidé la commission des transports et télécommunications et a également été membre de la commission des affaires juridiques du Conseil national. Elle devient aujourd’hui la quatrième personnalité valaisanne à accéder au Conseil fédéral après Josef Escher (1950-1954), Roger Bonvin (1962-1973) et Pascal Couchepin (1998-2009).