Dopage au quotidien : une béquille chimique

powered by

De plus en plus de gens prennent des médicaments ou des substances pour tenir le coup au travail ou pour améliorer leurs performances. On connaît la caféine qui permet de redonner un coup de fouet, c’est un produit banal, mais lorsqu’il s’agit de benzodiazépines, de bétabloquants, de méthylphénidate, ou même de cocaïne, on est dans une situation critique.

Une pratique répandue. Selon une étude du SECO en 2012, 38% des travailleurs consommeraient des substances : des anti-inflammatoires pour travailler malgré les douleurs, des neurostimulants qui augmentent la concentration et la performance, des somnifères pour pouvoir dormir la nuit. Cette consommation de médicaments ou de substances s’étend aux élèves en préparation d’examens, aux mères de familles débordées, aux amants… Bref, à monsieur-madame « tout le monde » ! Alors cette pratique soulève plusieurs questions de santé publique, de choix de société et de politique du travail.

Dans cette émission, Jean-Dominique Michel, anthropologue de la santé au travail, Christian Voirol, psychologue du travail, Michel Graf, d’Addiction Suisse, Barbara Broers, du Service d’Abus de Substances et Nicolas Donzé, neurobiologiste à l’Hôpital du Valais exposent la situation et les solutions possibles pour lutter contre ce phénomène.


Tags assigned to this article:
ADDICTION