Éjecté du Conseil d’Etat dimanche, Oskar Freysinger a boudé les médias et ses partisans

Logo Infomaniak

Éjecté du Conseil d’Etat après seulement une période, Oskar Freysinger a fait profil bas dimanche, boudant les médias et ses partisans. Après une première gifle au premier tour, l’actuel conseiller d’Etat UDC étant aux abonnés absents. Retour en images dans le stamm UDC dimanche à Sion.

Oskar Freysinger a tenu sa promesse: n’ayant pas été réélu, le conseiller d’Etat UDC est resté chez lui dimanche. Ce sont donc les autres ténors du parti qui ont livré leur déception aux journalistes.

“On prend acte de la décision du peuple, déclarait Jérôme Desmeules, coprésident du parti UDC. On sait que le PDC a choisi les gens avec lesquels il voulait gouverner. Il a choisi d’autres élus qui ne discuteront pas sa politique. Ce sera mauvais pour le canton.”

Dès midi, au stamm de l’UDC, les partisans espéraient un retournement de situation, mais dès les premiers résultats, les pro Oskar étaient pessimistes.

“Le vote basculera lorsque les villes du Valais romand sortiront, affirmait ensuite Cyrille Fauchère, coprésident de l’UDC du Valais romand. Le mot d’ordre du PDC a bien passé. Oskar finira plus difficilement dans le classement aujourd’hui.”


Tags assigned to this article:
CANTONALES 2017