En fin de scolarité obligatoire, certains ados se retrouvent un peu paumés. Le Semestre de Motivation révèle leur potentiel

powered by

La compétitivité à l’embauche, les exigences élevées des patrons et les cursus de formation de plus en plus exigeants peuvent générer des situations problématiques dans l’orientation professionnelle de certains jeunes. De nombreux adolescents se retrouvent en fin de scolarité obligatoire dans une zone dite «grise», sans avoir trouvé de place d’apprentissage ou de formation. Ils peuvent alors s’engager dans le semestre de motivation, le SeMo.

À l’OSEO Valais, où a lieu le semestre de motivation, tous les intervenants du SeMo s’emploient à orienter ces jeunes. En se rapprochant d’eux, ils révèlent leur potentiel et leur permettent à chacun de découvrir ses intérêts.

Interview de Gérard Moulin, directeur de l’OSEO Valais.

► Sur le même sujet: magazine COSMOPOLIS consacré au SeMo


Tags assigned to this article:
ECOLES