En Suisse romande, trois enseignants sur cinq estiment que leur santé s’est dégradée

60% des enseignants disent avoir vu leur état de santé se dégrader depuis cinq ans. C’est le résultat d’une étude de l’Institut de Santé au Travail commandée par le Syndicat des enseignants romands, le SER. Qui dénonce l’augmentation des tâches administratives non pédagogiques, le manque de soutien et de ressources pour faire face à l’intégration des élèves à besoins particuliers.

Fort de ce constat, le SER propose de mettre en place des mesures de prévention et d’améliorer les conditions de travail, par du co-enseignement, de l’aide spécifique aux élèves, ou une baisse des effectifs.