Énergie: la HES-SO teste une hydrolienne à Lavey

Utiliser la force du Rhône pour développer un prototype d’hydrolienne, la HES-SO Valais y croit. Dans les locaux de la haute école d’ingénierie de Sion, la mise au point d’un prototype d’hydrolienne occupe l’équipe d’ingénieurs en charge de la recherche en hydroélectricité. Objectif: permettre la transformation de l’énergie cinétique de l’eau en mouvement mécanique, puis en électricité.

Sur le site de Lavey se déroule la phase expérimentale. La mise à l’eau de l’hydrolienne va permettre le captage de l’énergie du Rhône à la sortie de l’usine électrique située en amont.
Avec cet engin, les spécialistes souhaitent récupérer l’énergie disponible dans les galeries d’amenées des barrages, celles des différents canaux de fuite des centrales hydroélectriques suisses.

Côté potentiel, les concepteurs, avec l’alignement d’une vingtaine de machines, en aval et en amont de la centrale, estiment pouvoir alimenter en électricité un quartier résidentiel.

Pour en parler, une invitée: Cécile Alligné-Münch, Ingénieure hydraulique, HES-SO Valais.

À voir aussi

LES PIEDS SUR TERRE, “Hydrolienne: le courant en poupe” (08.03.2017)

 


Tags assigned to this article:
ENERGIE