Faute d’argent, les camps de ski vont-ils disparaître? Impossible désormais de demander plus de 80 francs par semaine aux parents

powered by

L’avenir des camps de ski est menacé. Depuis l’arrêt du Tribunal Fédéral publié le 7 décembre dernier (qui dit que les sorties scolaires ne doivent pas excéder 80 francs par semaine pour les parents d’élèves), les inquiétudes se multiplient. Le principe est simple: l’école doit être gratuite. Côté organisationnel, cela pose quelques problèmes.

Fribourg a par exemple annulé des camps d’été. Les Vaudois doivent aussi assurer le financement de leurs camps. À Neuchâtel, ils sont déjà optionnels… Mais pas question de tout arrêter.

En Valais, on perçoit bien la perte de touristes potentiels que cela va impliquer. Car souvent ces écoliers sont les futurs clients des stations de ski.

Certaines écoles prévoient d’inclure les camps de ski dans leur budget. D’autres ne peuvent pas se le permettre. Ce qui est sûr: si la semaine en station reste obligatoire, les collectivités publiques devront payer.


Tags assigned to this article:
ECOLES