Gel: nuits terribles pour les vignerons et agriculteurs valaisans. Et ce n’est pas fini!

powered by

550 hectares de vignes perdus au lendemain de la première nuit de froid, celle de mardi à mercredi. C’est l’estimation donnée aujourd’hui par l‘office de la viticulture. Durant la nuit suivante, le gel a encore frappé fort, s’étendant sur les coteaux et dans la région de Sierre et du Haut-Valais jusqu’à Brig. Impossible d’estimer encore les dégâts. Les cultures maraîchères sont aussi touchées. Mais certains producteurs ont évité le pire notamment, grâce à l’aspersion. L’eau qui gèle dégage de la chaleur et protège les fruits.

La situation pourrait encore s’aggraver avec les températures annoncées pour les nuits de jeudi et vendredi et les bougies sont en rupture de stock.

L’’Office des améliorations structurelles peut venir en aide aux vignerons concernés par différentes aides financières, notamment des prêts sans intérêt ou par des reports de remboursement pour les vignerons au bénéfice d’un crédit agricole. Enfin, des crédits sans intérêts peuvent être obtenus pour la reconstitution du capital plant.

Un bilan plus précis de l’étendue des dégâts sera établi dès que la vague de froid qui touche actuellement le Valais sera passée.

L’Office de l’arboriculture évalue également les dégâts sur les arbres fruitiers. Un bilan complet sera tiré lorsqu’un point de situation complet aura pu être établi. En cas de dégâts importants, des aides spécifiques pourront également être accordées.

A noter que Canal9 revient sur cette actualité dans le « Zoom sur l’économie et l’avenir du métier d’agriculteur » de mercredi 26 avril (à 18 h 15).

 


Tags assigned to this article:
AGRICULTUREGELVITI-VINICULTURE