Grippe espagnole: il y a 100 ans, la moitié du Valais tombait malade. Interview de Laura Marino, auteure d’une thèse sur le sujet

powered by

D’espagnole, la grippe de 1918-19 ne porte que le nom. Ses origines sont plus probablement du côté de la Chine et les Etats-Unis. La pandémie a tué entre 20 et 100 millions de personnes. En Valais, environ la moitié de la population valaisanne (qui comptait alors 140’000 habitants) tombe malade. On compte 1500 morts.

La doctoresse Laura Marino s’est intéressée de près au sujet, elle en a fait le sujet de sa thèse intitulée La Grippe espagnole en Valais (1918-1919), par Laura Marino, thèse réalisée à l’Université de Lausanne en 2014. Un Document accessible dans son intégralité au format PDF.

Interview de la spécialiste, à l’occasion du journal spécial de lundi 14 janvier (à revoir ici).