Incendies de Finges

powered by

La forêt représente 23% de la surface de notre canton. En 25 ans, elle a augmenté de 10%, c’est dire la place prépondérante qu’elle occupe dans nos paysages. Elle est composée essentiellement de résineux, un excellent combustible lors des périodes de sècheresses. Le Valais est une zone à grand risque en matière d’incendie, particulièrement au printemps et en automne. La forêt de Finges, une des plus grandes pinèdes d’Europe, est particulièrement sensible. Quatre grands incendies l’ont dévasté, dont le dernier à Loèche où 450 hectares ont été la proie des flammes.

Avec Michel Schlaefli, garde-forestier
Yann Clavien, biologiste, service des forêts