Trop gentil et conciliant, Roberto Schmidt? «J’ai aussi le courage de m’attaquer à des dossiers chauds, comme l’enfouissement de la ligne THT»

powered by

Si le Conseil d’Etat de la précédente législature, souvent divisé, ne faisait pas l’unanimité et communiquait mal sur certains dossiers, la nouvelle équipe ouvre une nouvelle ère avec plus d’écoute, plus d’ouverture. C’est ce qu’expriment les chefs de groupe au Grand Conseil à qui nous avons demandé ce qu’ils pensaient du style des trois nouveaux conseillers d’Etat. Ce soir, c’est Roberto Schmidt qui se soumet à l’exercice du bilan après six mois de travail dans le gouvernement.