La grande hydraulique est sous pression. La stratégie énergétique 2050 permettra-t-elle de passer le cap?

Logo Infomaniak

Les producteurs d’énergie hydroélectrique vont mal. Leurs marges n’ont cessé de diminuer ces dernières années. La stratégie énergétique sur laquelle les Suisses voteront le 21 mai pourrait les aider à passer cette période difficile.

Alpiq qui cherche à vendre une partie de son portefeuille hydroélectrique mais ne trouve pas preneur. C’est un exemple emblématique d’un secteur qui va mal. Avec des marges quasi inexistantes, impossible de faire les réserves nécessaires pour renouveler et maintenir les installations. La stratégie énergétique est donc bien vue du côté de l’hydraulique. Chaque producteur pourrait toucher 1 centime par kilowattheure fourni. 120 millions leur seraient ainsi distribués chaque année pendant cinq ans.

C’est considéré comme un bon début, mais pas suffisant. Les subventions aux autres énergies renouvelables, éoliennes et solaires en tête, seront beaucoup plus importantes. Les opposants à la loi estiment que cela fera encore baisser les prix, ce que contestent leurs adversaires.


Tags assigned to this article:
ENERGIEVOTATIONS