«La Suisse est un pays où il fait bon circuler si on compare à Londres ou Bruxelles», estime Vincent Kaufmann, prof. de sociologie urbaine

powered by

Il y a eu une très forte augmentation de la pendularité ces dix dernières années, amenant avec elle des engorgements aux heures de pointe. Pour fluidifier les déplacements et réduire les pics, il n’y a pas de solution unique, estime le professeur de sociologie urbaine Vincent Kaufmann, mais un métissage de solutions à appliquer simultanément. Pour lui, la Suisse a des standards très élevés en termes de qualité des réseaux routiers et de transports publics, notre pays est un endroit où il fait bon circuler, en comparaison avec Londres ou Bruxelles.


Tags assigned to this article:
MOBILITE