La Suisse produit à peine la moitié des aliments qu’elle consomme. Quel avenir pour les agriculteurs et producteurs en Valais?

powered by

Le saviez-vous: la Suisse produit chaque année à peine la moitié de son alimentation. Un jour sur deux, nous mangeons des fruits ou des légumes produits chez nous, le reste est importé. Autre constat: à l’horizon 2050, la Suisse comptera 10 millions d’habitants. Il faudra alors nourrir deux millions de bouches supplémentaires!

Quel rôle doivent jouer les agriculteurs, éleveurs et autres vignerons suisses pour assurer la sécurité alimentaire du pays et du canton du Valais? Quels instruments, quels moyens financiers leur donner pour remplir le mandat?

On en parle avec quatre invités réunis sur le domaine Philfruits à Riddes:

  • Philippe Dorsaz (Philfruits à Riddes). Sur son exploitation sont cultivés fruits et légumes. Il explique notamment comment il a développé la vente directe aux consommateurs.
  • Michel Reuse (Cave du Vieux pressoir à Riddes). Il produit vins et spiritueux; il commercialise également des fruits et des asperges. Son exploitation fonctionne selon le principe de la production intégrée.
  • Raoul Paccolat (éleveur à Collonges). Il possède 1000 vaches et 8000 poules pondeuses. Il s’exprime notamment sur le regard des clients sur la production, suite aux affaires qui touchent le monde de l’élevage.
  • Willy Giroud (Chambre valaisanne d’agriculture). Ancien député PLR au Grand Conseil, il estime que les paysans renvoient une bonne image à la population.

 

Au sommaire de ce journal spécial agriculture:
  • Agriculture: 12,4% des fermes valaisannes ont fait le choix du BIO. Découverte chez Bioterre à Bramois
  • Quel est le rôle d’un paysan de montagne? Produire fruits et légumes ou entretenir le paysage? Ou les deux?
  • «Agriculteur: le plus vieux métier du monde est aussi un métier d’avenir!» Visite à l’école cantonale de Châteauneuf


Tags assigned to this article:
AGRICULTUREVOTATIONS