Homophobie: la face cachée d’une discrimination

 

Les jeunes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres) ont de deux à 5 fois plus de risques de commettre une tentative de suicide. Plusieurs études montrent clairement que la santé de ces personnes est directement affectée par les discriminations, les injures banalisées, les actes homophobes. Les minorités sexuelles n’ont pas les mêmes chances que les hétérosexuels face à la santé.

Un enfant qui découvre que ses attirances ne correspondent pas aux attentes de ses parents, de son entourage, a peur d’être rejeté. Il s’isole parfois, souffre en silence, ne sait pas vers qui se tourner ou bien, il fait comme les autres.

Entre 5 et 10% de la population est attirée par une personne du même sexe, la santé de ces personnes est importante et les spécialistes de la prévention tirent la sonnette d’alarme.

Nous sommes allés à la rencontre d’associations, de médecins et d’élèves qui luttent contre l’homophobie et qui croient à l’égalité des chances en matière de santé et de qualité de vie.