LE JOURNAL du 03.01.2017

powered by
TEST
Après le sauvetage de Télémorgins, «Portes du Soleil Suisse SA» va chapeauter quatre sociétés de remontées mécaniques

Télémorgins et le télésiège de la Foilleuse sont opérationnels. La prochaine étape pour la société Portes du Soleil Suisse SA est d’exploiter toute la partie suisse du domaine. Il ne s’agit pas de fusion, mais de la gestion de l’ensemble des remontées mécaniques par une seule entité. «L’ensemble du domaine a été étudié, indique Pierre-Ignace Exhenry préside la nouvelle société Portes du Soleil Suisse SA. Les modifications des pistes et des remontées mécaniques à entreprendre sont marquées sur une carte. Les installations qui font doublon seront supprimées pour faire des économies et avoir une gestion saine.»

D’ici une ou deux semaines, un nouveau conseil d’administration va être formé et agrandi.

«Je tiens à souligner que Portes du Soleil Suisse n’est pas du tout une concurrence aux Portes du Soleil France. C’est plutôt pour renforcer nos possibilités de collaborer avec nos voisins.»

 

Fêtes de fin d’année: quel bilan pour l’hôpital de Sion, Air-Glaciers et la Police?

Bilan chargé pour l’hôpital de Sion, mais période modérée pour Air-Glaciers et plutôt calme du côté de la Police.

La période des fêtes n’a pas été de tout repos à l’Hôpital de Sion. Rien que pour les urgences, on a largement dépassé, voire plus que doublé la moyenne des 85 patients par jour.

Chez Air-Glaciers, les interventions ont baissé. Du 27 décembre au 2 janvier, on compte 87 sauvetages, contre 127 en 2016 sur la même période.

Du côté de la police cantonale par contre, le son de cloche est bien différent. La période des fêtes a été beaucoup moins dense que d’habitude. Mais la tempête qui a traversé le Valais mercredi a tenu les policiers sur le qui-vive.

 

«À Morgins, il y a une ambiance extraordinaire qu’on n’avait plus sentie depuis longtemps», se réjouit Brigitte Diserens

Avec le sauvetage de TéléMorgins-Champoussin il y a quelques mois, c’est avec le sourire que la station a vu arriver les chutes de neige. «Tous les voyants étaient au vert. L’ambiance était festive en ce début d’hiver à Morgins», souligne Brigitte Diserens, conseillère communale et commerçante. Qui rappelle combien commerçants et citoyens se sont mobilisés pour sauver la société de remontées mécaniques:

«On a eu chaud aux fesses, si on peut le dire comme ça. Il y a un engouement de la part des commerçants, qui ont vraiment le sourire. Les résidences secondaires ont aussi eu peur.
Leurs biens ne valaient plus rien si la société des remontées mécaniques partait en cacahuète. Tout le monde collabore, a le sourire et participe. Les gens dépensent dans les commerces. Les commerçants sont super-aimables. On est sur la bonne voie!»