LE JOURNAL du 05.10.2017

powered by
Ils sont toujours plus jeunes à boire de l’alcool à la Foire du Valais. Les contrôles sont renforcés pour éviter les dérapages

La Foire du Valais est l’un des événements majeurs du canton. Durant dix jours, ce sont plus de 400 marchands représentant une cinquantaine de secteurs d’activité qui y sont représentés. Un carrefour économique donc, mais aussi un lieu festif où l’alcool coule à flots. Problème: les consommateurs sont toujours plus jeunes. Un phénomène observé surtout en fin de semaine.

La Foire du Valais est le premier événement labellisé Fiesta en Valais, en 2004. Les patrons de bars ont donc l’interdiction de vendre du vin, de la bière ou du cidre au moins de 16 ans, des spiritueux, apéritifs ou alcopops au moins de 18 ans. Pour autant, des dérives ont été observées lors du premier week-end de la Foire. À Addiction Valais, on manque de moyens pour faire davantage de prévention active sur le terrain.

 

Réadaptation professionnelle: «Il ne faut pas avoir honte de demander de l’aide et de se laisser aider», témoigne Martine Rouiller

L’Office cantonal de l’AI remet aujourd’hui jeudi ses prix de la réadaptation professionnelle. Ils récompensent cette année trois personnes au parcours remarquable. Atteints dans leur santé, les lauréats ont activé leurs ressources pour retrouver un travail. Rencontre avec l’une des gagnantes de ce prix: Martine Rouiller, qui travaille à la bibliothèque de Saint-Maurice.

À côté de Martine Rouiller, deux autres lauréats ont été désignés, il s’agit de Nelson Manunga et de Sandrine Favre.

 

«La motivation personnelle et le soutien de l’entourage sont les clés pour réussir sa réadaptation professionnelle»

L’Office cantonal de l’AI remet aujourd’hui jeudi ses prix de la réadaptation professionnelle. Nelson Manunga, Sandrine Favre et Martine Rouiller ont été primés (voir le reportage qui lui est consacré).

Interview de Marie-France Fournier, responsable AI Valais pour la réadaptation professionnelle. Elle explique combien la motivation personnelle et importante, autant que le soutien de l’entourage, pour réussir à se réintégrer professionnellement. Elle décrit le rôle de l’AI, celui des entreprises qui accueillent des personnes en vue d’une réadaptation professionnelle.

 

40% de récolte en moins en 2017: c’est le premier bilan des vendanges (qui touchent à leur fin)

Les vendanges touchent à leur fin et les premières estimations sont sans appel: la récolte 2017 sera historiquement basse. En cause: les conditions météorologiques. La production 2017 devrait équivaloir à 30’000 bouteilles, soit 20 millions de moins qu’en 2016. Explications de Claude Crittin, président de la Société des encaveurs des vins du Valais.

 

Le budget 2018 de la ville de Sierre est – une nouvelle fois – dans les chiffres rouges

5 millions et demi de francs: c’est le déficit prévu par la ville de Sierre dans son budget 2018. En cause: la hausse des charges dans le domaine social et la chute du marché de l’hydroélectrique. Mais pas de quoi freiner la Cité du Soleil qui prévoit des investissements records à hauteur de 27 millions de francs. Une somme principalement dévolue à des infrastructures scolaires et sportives. C’est ce qu’a expliqué ce matin à la presse le président de la commune Pierre Berthod.
À noter que ce budget devra être encore validé par le Conseil général de Sierre le 13 décembre prochain.

 

Vollèges a fait restaurer un sentier médiéval au col du Lein. Un sentier didactique le mettra en valeur au printemps

Un sentier médiéval revoit le jour sur les hauteurs de Vollèges. Au col du Lein, depuis trois semaines, des civilistes réhabilitent une ancienne voie de communication. Une initiative de la commune de Vollèges qui entend mettre en valeur son patrimoine local. Explications de Fabien Sauthier, vice-président de Vollèges et Sandro Benedetti, géographe.

60’000 francs ont été consacrés à ces travaux. À noter qu’un sentier didactique permettra aux visiteurs d’en apprendre plus dès le printemps prochain.