LE JOURNAL du 06.11.2018

powered by
http://canal9.ch/wp-content/uploads/2018.11.06-jou-secours.vtt
Assainissement des remontées mécaniques de Crans-Montana: CMA SA annonce une augmentation de capital de 50 millions

Un nouveau chapitre des relations tumultueuses entre CMA et les communes s’ouvre ce soir sur le Haut-Plateau. Les comptes des remontées mécaniques de Crans-Montana sont dans le rouge. Un programme d’assainissement vient d’être présenté dans un communiqué… Un plan qui passe par une augmentation de capital de 50 millions de francs. Quid de la participation de CPI, la société de l’actionnaire majoritaire, le Tchèque Radovan Vitek? Canal9 a posé la question à Philippe Magistretti, président de CMA, actuellement en déplacement à Londres.

Notons encore que la valeur nominale des actions passera de 40 à 10 centimes. De leur côté, les communes n’ont pas encore pris position. Cette augmentation de capital sera présentée lors d’une Assemblée Générale extraordinaire le 6 décembre prochain.

 

Football Leaks: le Valais au cœur d’un scandale mondial

Plusieurs personnalités valaisannes sont épinglées dans les Football Leaks parues la semaine dernière, Gianni Infantino en tête. Accords secrets, fair-play financier, ingérence, copinage. Les griefs sont multiples. On en parle avec nos invités: Christian Rappaz, journaliste à L’Illustré et David Vernaz, consultant.

Les temps forts du jour en bref et en images

  • Dans l’affaire de l’agression à la hache à Martigny, le Tribunal cantonal confirme la tentative de meurtre et la prison pour son auteur.
  • Bientôt de plus grosses raclettes dans votre assiette! En effet, les meules de fromage devraient grossir d’un centimètre d’épaisseur
  • Exercice d’évacuation à l’Hôpital de Martigny, mettant en scène une crue de la Dranse. Protection civile, pompiers, 144, police cantonale et municipale, 160 personnes ont pris part à l’opération.
  • 7000 personnes sont attendues à la Braderie d’automne de Martigny entre aujourd’hui et demain mercredi

 

Faut-il donner des subventions aux éleveurs qui conservent les cornes à leurs vaches

Aujourd’hui en Suisse, trois quarts des vaches et un tiers des chèvres sont dépourvus de cornes. Lancée par la communauté d’intérêts «Hornkuh», une initiative vise à encourager les agriculteurs à élever des vaches et des chèvres à cornes. «Pour la dignité des animaux de rente agricoles (Initiative pour les vaches à cornes)» est soumise au vote des Suisses le 25 novembre. Elle a pour but de soutenir financièrement les éleveurs qui n’enlèvent pas les cornes à leurs vaches.

Rencontre avec deux éleveurs valaisans qui ont deux pratiques différentes et entretien avec le vétérinaire cantonal, Eric Kirchmeier.

 

Candidature à la Constituante: des pommes pour la campagne d’Appel Citoyen

Alexandre Ferchaud et ses camarades de la liste Appel Citoyen du district de Sion distribuaient des pommes ce mardi matin, dans la gare de la capitale. Portrait de ce jeune candidat des Veysonnaz, étudiant à la HES-SO. Élu lors de la première primaire digitale de Suisse, ce jeune passionné d’innovation s’est forgé une véritable identité politique, avec un ambitieux programme pour cette élection.

 

A Martigny, il reste des artisans boulangers!

Vendredi dernier, Canal9 se penchait sur le marché ultra-concurrentiel de la boulangerie, marché où se trouvent, d’un côté, les petits artisans qui luttent pour la préservation de leur savoir-faire, et de l’autre, les chaînes et la grande distribution. Le sujet a énormément fait réagir sur les réseaux sociaux, d’autant plus que nous vous annoncions qu’il ne restait plus qu’une seule boulangerie indépendante au centre-ville de Martigny, le Tramway. C’était sans compter le Tea-Room Coddeville qui continue à produire chaque jour pains, viennoiseries et pâtisseries de façon artisanale. Et ils ne sont pas les seuls. Citons aussi le Croissant de Lune et Les Délices à Martigny-Bourg.
Sur Facebook, les partages et commentaires ont afflué par centaines pour défendre ces petits commerçants. Un signal positif pour tous ces artisans qui jour après jour continuent de combattre à armes inégales pour promouvoir leurs produits.