LE JOURNAL du 07.03.2018

powered by
Dénoncer le travail au noir en photographiant le chantier suspect: le Valais lance son app smartphone. Quid de la protection des données?

L’application pour dénoncer le travail au noir en Valais a été lancée ce matin par l’Association valaisanne pour le renforcement des contrôles sur les chantiers de construction (ARCC). Une manière de renforcer la lutte contre le travail illégal contre lequel l’ARCC juge les contrôles encore trop peu fréquents.

N’importe quel citoyen pourra, avec son téléphone mobile où il a installé l’application, prendre en photo un chantier soupçonné d’illégalité, prendre en photo un travail le soir ou le week-end. Une photo automatiquement géolocalisée que l’app transmet à l’ARCC qui l’analysera. Si le soupçon de fraude est confirmé, l’inspection du travail sera informée.

Depuis 2017, selon le bilan de l’ARCC, les sept inspecteurs assermentés ont contrôlé 446 chantiers (contre 150 lorsque la seule inspection cantonale de l’emploi se chargeait de ce travail). L’association indique que plus de la moitié des chantiers contrôlés ont fait l’objet d’une instruction pour une somme cumulée de salaire de 1,25 million de francs. Cette application devrait avoir un effet dissuasif supplémentaire.

Le procédé a été vivement critiqué par le préposé fédéral à la protection des données. Cette application est-elle légale? Le dénonciateur (dont les données resteront confidentielles) risque-t-il quelque chose? Une personne prise en photo peut saisir la justice? Nous en parlons dans le Journal avec Sébastien Fanti, préposé valaisan à la protection des données et à la transparence.

399 francs pour plus de 30 domaines accessibles été + hiver: le Magic Pass surfe sur son succès hivernal pour devenir annuel

2’177 millions de journées skieurs: à fin février (soit à 80% de la saison d’hiver), le bilan du Magic Pass est réussi. Les stations ont enregistré une hausse de +30% par rapport à l’hiver dernier. En termes de chiffre d’affaires, on relève déjà une progression de 10% à fin février par rapport à la saison complète 2016-2017. Ces chiffres laissent entrevoir une augmentation d’approximativement 25% en fin de saison 2017-2018.

Nouveauté pour la suite: lancement d’un Magic Pass été + hiver, valable dans 30 stations au prix de 399 francs (269 pour les enfants). Les commandes sont possibles dès maintenant sur le site magicpass.ch (ces prix sont garantis jusqu’au 9 avril à midi). Les 16 destinations ouvertes l’été sont : Anzère, Charmey, Crans-Montana, Grimentz, Zinal, Jaun, La Berra, Leysin, Les Marécottes, Moléson, Ovronnaz, Schwarzsee, St-Luc, Chandolin, Vercorin, Villars-Diablerets.

En 50 ans, le canton du Valais a entériné 25 fusions et d’autres mariages sont annoncés. Visite dans les coulisses

Les fusions ont la cote en Valais, la dernière en date a vu le mariage de Martigny et Charrat accepté dans les urnes le 4 mars dernier. En 50 ans, le Canton a entériné 25 fusions. D’autres fusions se dessinent, à commencer par celle de la Noble-ontrée (réunissant Miège, Venthône et Veyras) qui sera votée le 10 juin prochain. En cas d’acceptation, la nouvelle commune comptera 4500 habitants. Martigny-Charrat et, en cas de oui, Noble-Contrée seront opérationnelles en 2021.

Visite dans les coulisses de ces réorganisations politiques des territoires.

Comment éviter que les jeunes ne tombent dans la spirale du surendettement? En développant leurs compétences financières dès 4 ans, en jouant

Achats en ligne, leasing ou crédit à la consommation: les jeunes sont une des cibles préférées des publicitaires. Deux soirées sont organisées par Pro Juventute pour aider les parents à parler argent avec leurs enfants sont prévues en Valais: ce mercredi soir à la salle paroissiale de Vétroz et le 22 mars à Monthey.

On en parle avec le directeur de Caritas Valais, Alexandre Antonin, directeur de Caritas Valais.