LE JOURNAL du 07.05.2018

powered by

La Ville de Sion, l’État du Valais et Swiss Olympic pourront signer conjointement le contrat de ville hôte pour la candidature «Sion 2026»
Les trois entités ont obtenu un accord de principe du CIO. Philippe Varone a rappelé que l’organisation des JO serait confiée à une association ou société anonyme qui répondra de sa fortune en cas d’éventuel déficit.

L’actualité du jour en bref et en images
La ville de Monthey organise, ce soir, lundi, à 19 heures, une rencontre avec la population. Rencontre qui veut faire le point sur la densification et les grands projets urbanistiques en cours et à venir.

Créé par l’État du Valais et quelques partenaires bancaires, le centre de cautionnement et de financement est un organisme privé qui offre financement et conseils aux entreprises valaisannes. Il gère notamment, depuis 2015, les 40 millions de francs du fonds pour le tourisme.

Hier, dimanche, la finale des combats de reines à Aproz a opposé une reine de 3e catégorie à une primipare. Tenace, Veielett prend le dessus. Elle est déclarée Reine nationale pour le bonheur de sa propriétaire, Fabienne Williner de Viège.


Patinage de vitesse: pour faire durable, Sion 2026 ose envisager de louer une halle… industrielle
Le patinage de vitesse, un casse-tête pour toute candidature: la discipline recense peu de licenciés mais demande des infrastructures lourdes et coûteuses. Pour faire durable, Sion 2026 veut privilégier une piste insolite: louer une halle industrielle à une entreprise à Aigle. Quant à la carte des infrastructures, elle est à bout touchant: Crans-Montana recevra le ski-alpin, la Vallée de Conches le ski de fond, Sion et Thyon-Veysonnaz des épreuves de freestyle, Viège et Champéry devraient se partager le curling.

Crans-Montana veut transformer totalement l’aire d’arrivée de La Nationale
Le réaménagement du quartier de l’aire d’arrivée de La Nationale, est nécessaire, indépendamment des Jeux olympiques d’hiver de 2026, selon le président de Crans-Montana, Nicolas Féraud. Un projet de refonte totale du secteur est à l’étude. Céline Dessimoz, députée des Verts au Grand Conseil, craint, qu’en prenant pour objectif les Jeux olympiques, ce projet soit surdimensionné.

Candidature Sion 2026: zoom sur le stade de Tourbillon qui pourrait accueillir les cérémonies d’ouverture et de clôture
Avec des infrastructures temporaires, le stade de Tourbillon pourrait accueillir les cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux olympiques d’hiver en 2026. Grégory Saudan, directeur technique de Sion 2026, précise que: «Le concept, c’est d’utiliser l’infrastructure existante de Tourbillon. Le CIO l’a validé en décembre, quand ils sont venus pour voir si c’était faisable. On va agrandir la jauge de places pour arriver à 25’000 places. Il n’y aura pas d’infrastructures nouvelles et permanentes». Budget prévu pour ces infrastructures temporaires: 26’730’000 francs.

Un village olympique de 300 logements à proximité de la Place des Potences, à Sion
Trois cents logements seront construits dans le nouvel éco-quartier à Châteauneuf. Le village olympique des JO d’hiver de 2026 pourrait intégrer ce quartier. Philippe Varone, président de Sion, nous explique que «cette démarche a commencé en 2014 et que la seule contrainte que nous avons est, que ce quartier soit prêt pour 2025. Les premiers locataires seront les athlètes et leurs accompagnants. Une fois qu’ils seront partis, la commercialisation durable commencera.» Du côté des opposants, Martin Reist, président de l’UDC Sion, a l’impression que les Jeux olympiques dictent l’agenda de la commune.