LE JOURNAL du 08.08.2018

powered by
L’actualité en bref et en images
  • Une impressionnante lave torrentielle a déferlé sur Chamoson, avec 700 m3 de gravats et de boue
  • Le service cantonal des contributions est fermé suite à l’inondation survenue lors de l’impressionnant orage lundi soir
  • Dans le canton de Vaud, l’armée vient en aide pour abreuver le bétail dans les alpages
Les Sédunois consomment près de 5,5 m3 d’eau potable par an. Pour alimenter ses réservoirs, la ville capte eaux de source et nappe phréatique

La ville de Sion possède quinze réservoirs d’eau potable qui permettent d’accumuler un volume d’environ 16’000 m3. L’eau potable est accumulée durant la nuit, lorsque la consommation est la plus faible. Cela permet de la restituer durant la journée, lorsque les besoins sont plus importants. La consommation annuelle de Sion se monte à 5’400’000 m3 approximativement. C’est ce qu’explique Patrick Bitz, responsable de l’eau à l’Energie de Sion Région.

Les eaux de la nappe phréatique ne subissent aucun traitement; les eaux de source sont traitées à titre préventif. La Ville utilise notamment les lampes à UV qui permettent de tuer les bactéries.

Impressionnante installation, creusée directement dans la colline de Tourbillon, le réservoir du même nom s’étend en deux branches de 50 mètres et avec une hauteur de 6 mètres; il peut contenir jusqu’à 6 millions de litres d’eau. Une visite virtuelle est possible sur le site internet de l’ESR.

 

Sous la rue du Grand-Pont coule la Sionne. Un lieu secret où même les chauves-souris ne s’aventurent pas

L’enfouissement de la Sionne répondait à des impératifs sécuritaires (mais aussi d’embellissement). La décision remonte à 1649. La couverture s’est faite par phases; les travaux ont duré jusqu’en 1850. Au fil des années, les lieux ont été réaménagés. Sous les pavés du Grand-Pont coule la Sionne, des figures sous les pieds des passants rappellent que la rivière circule en dessous.

 

Valère, bourg médiéval fortifié où vivaient les chanoines de l’évêque de Sion. Des trésors y sont exposés

Valère est un bourg médiéval fortifié, en surplomb de la capitale du Valais. C’était un lieu de pouvoir où vivaient les chanoines du chapitre de la cathédrale avec leur personnel. Au sommet du rocher trône la basilique. Construite entre 1100 et 1260, on peut y lire, comme dans un livre d’histoire, les différents styles qui ont jalonné sa vie.

Des pièces tout à fait exceptionnelles sont exposées dans la salle du trésor de la basilique de Valère à Sion. Et le trésor le plus précieux est sans conteste son orgue, sur lequel il est possible de jouer encore.


Tags assigned to this article:
SEMAINE DU 6 AU 10 AOÛT 2018