LE JOURNAL du 10.05.2017

Logo Infomaniak
«Impression, soleil levant»: l’œuvre fondatrice de l’impressionnisme exposée à Martigny. Une première suisse

Depuis ce mercredi matin, la Fondation Gianadda propose au public de découvrir le célèbre tableau «Impression, soleil levant», une toile de Claude Monet datée de 1872 qui a marqué l’histoire de la peinture. Elle est en effet considérée comme l’œuvre fondatrice du mouvement impressionniste. Le déballage et l’installation de cette œuvre se sont faits devant les caméras. Une toile à voir jusqu’à la fin de l’exposition «Monet, Hodler et Munch», le 11 juin 2017.

 

Durant cinq semaines, la toile de Monet va attirer les passionnés d’art et les curieux à la Fondation Gianadda. Tableau à l’origine de l’impressionnisme, «Impression, soleil levant» est la propriété du Musée Marmottan de Paris. C’est la première fois qu’il est exposé en Suisse.

Léonard Gianadda, patron de la Fondation Gianadda:
«Satisfaction, fierté, émotion… C’est un grand moment, un moment inouï, inimaginable! C’est une réalité maintenant. C’est un grand souci aussi et une grande responsabilité.»

À tableau exceptionnel, voyage exceptionnel. Le chef-d’œuvre du peintre français a voyagé dans cette caisse superisotherme. Après un déballage tout en douceur, la toile est manipulée avec une extrême précaution. L’huile sur toile a bien voyagé.

«Il faut prendre les précautions nécessaires pour que les choses se passent dans les meilleures conditions pour que le tableau puisse rester stable, explique Christian Chatellier, restaurateur du patrimoine. Je regarde en lumière rasante l’aspect de surface de la matière picturale pour déceler le moindre petit défaut, la moindre petite écaille qui viendrait à se soulever.»

Cette œuvre de Monet, à la valeur inestimable, est souvent considérée comme la «Joconde de l’impressionnisme». Exposé pour la première fois en 1874 à Paris, ce tableau représente le port du Havre. D’un style tellement nouveau, la toile avait marqué les esprits et déclenché la colère des Parisiens.

Pour présenter cette toile au public à Martigny, la Fondation a dû prendre des mesures de sécurité spéciales, avec notamment un garde permanent. Pour des questions d’assurance. Mais cela n’empêchera pas Léonard Gianadda de dormir… «Je vais bien dormir parce que je suis tellement heureux!»

 

Stratégie énergétique: la grande hydraulique sous pression

Les producteurs d’énergie hydroélectrique vont mal. Leurs marges n’ont cessé de diminuer ces dernières années. La stratégie énergétique sur laquelle les Suisses voteront à la fin du mois pourrait les aider à passer cette période difficile. Alpiq qui cherche à vendre une partie de son portefeuille hydroélectrique mais ne trouve pas preneur. C’est un exemple emblématique d’un secteur qui va mal. La stratégie énergétique 2050 est donc bien vue du côté de l’hydraulique. Mais ce ne sera pas suffisant. Du côté des opposants à la loi, on estime que cela fera encore baisser les prix ce que contestent leurs adversaires.

L’Allemagne depuis dix ans subventionne massivement les renouvelables, sans pour autant fermer ses centrales conventionnelles. Le pays est en surproduction. C’est la cause principale de la chute des prix. Mais pour certains spécialistes, la situation devrait s’améliorer.

En attendant, la grande hydraulique a besoin d’aide. La stratégie énergétique est un premier pas dans cette direction.

 

Nouveau billet de 20 francs: la créativité à l’honneur

Après le nouveau billet de 50 il y a une année, la Banque nationale suisse a présenté ce mercredi le nouveau billet de 20 francs. Il représente la créativité avec un écran du festival du film de Locarno, des papillons et un globe. Ce billet entrera en circulation dans une semaine, le 17 mai. La suite de la série ce sera le billet de 10 francs pour le 18 octobre.

 

L’actualité du jour en bref et en images
  • LAT cantonale: cinq partis sont en faveur d’un «oui de raison»
  • PIB: reprise de la croissance en Suisse romande
  • Enfants à haut potentiel: que faire en cas de troubles de l’apprentissage? Réponse d’Alain Pouhet

 

Walliwood saison 5: les candidats parlent de leur aventure (3 sur 3)

L’émission WALLIWOOD a pour mission de fédérer les deux parties du canton à travers le bilinguisme.. Nouveauté cette année: les candidats ont dû créer un parti politique! Trois équipes se préparent pour la grande finale du 18 mai. Ils ont été coachés par des journalistes de Canal9. Pour en parler, deux invités: la candidate Léa Deslarzes sur l’affiche du parti Force du Valais et son coach, la journaliste de Canal9 Lea Huszno.

 

 

Zoom sur l’économie avec la BCVs: le business des œnothèques cartonne en Valais

Les œnothèques fleurissent un peu partout depuis dix ans en Valais. Pourquoi ces établissements où l’on peut à la fois consommer et acheter du vin ont-ils la cote? Près d’une oenothèque par année voit le jour sur le territoire valaisan. Pourquoi? Quel est le secret pour que ça marche et surtout est-ce une vitrine rentable pour les encaveurs de la région?

On en parle avec deux invités: Xavier Bagnoud, œnologue et gérant d’établissements, Pierre Vocat, jeune encaveur de la région sierroise.