LE JOURNAL du 11.04.2017

Logo Infomaniak
Magic Pass: 25 stations romandes lancent un forfait de ski commun à 359 francs

Comment redonner envie aux gens de skier? En leur proposant un accès à plusieurs domaines skiable pour un prix attractif! C’est le pari de 25 stations romandes qui s’unissent pour créer le MAGIC PASS: un abonnement unique pour près de 1000 kilomètres de pistes, sur cinq cantons, à CHF 359.- (et 249.- pour les enfants). Pour en parler, deux invités: Jean-Daniel Clivaz, président de Crans-Montana Tourisme et Congrès et Sébastien Travelletti, président de Télé Anzère SA.

 

Comment faire aimer la montagne aux enfants et les attirer dans les Alpes? Réponse à Châtel

Dès le 18 avril, focus sur cette région tant valaisanne, vaudoise que française dans Le Journal de Canal9. La semaine passée, nous vous parlions de Saint-Gingolph France. Ce soir, direction Châtel pour connaître les enjeux futurs de cette commune. Ils sont principalement touristiques.

 

Promotion des vins: les cafetiers-restaurateurs de Sion se pressent aux cours d’œnologie donnés par Dominique Fornage

La qualité du service joue un rôle essentiel dans la promotion des vins. C’est pourquoi l’Association des encaveurs de Sion et GastroValais lancent une nouvelle formation en œnologie, entièrement gratuite pour les collaborateurs des cafés-restaurants de Sion. Organisés par ritzy* et dispensés par le spécialiste Dominique Fornage, les cours ont démarré en avril. 50 participants suivent cette première session sur les vins de Sion. D’autres régions viticoles pourraient être intéressées à l’avenir.

 

Asperges valaisannes: les producteurs misent sur la qualité et la fidélité de clients écoresponsables

La saison de l’asperge est lancée depuis quelques jours. Mais alors que les petits producteurs valaisans arrivent sur le marché avec leurs produits, ils doivent faire face à la concurrence d’autres asperges, péruviennes notamment. Ils misent donc sur la qualité du produit et la fidélité de clients écoresponsables pour exister.

 

Zoom sur la fabrication à l’ancienne de sonnettes pour les vaches

Zoom sur les sonnettes de vache. François Giovanola, forgeron de métier, s’est lancé dans leur fabrication il y a près de quarante ans. Un métier qui s’est transformé en passion. Aujourd’hui, le forgeron de Sembrancher continue de fabriquer des sonnettes, même si l’heure de la retraite a sonné. Pas question pour lui de laisser s’éteindre la flamme de sa forge.
Cédric Tornay, passionné de la race d’Hérens, s’est quant à lui pris de passion pour les courroies de vache. Grâce à son travail du cuir, les vaches arborent les sonnettes autour de leur cou.