LE JOURNAL du 12.03.2018

powered by
Les temps forts
  • «Comment faire pousser des roses sur la fumassière de la politique», résume Oskar Freysinger à la RTS, à propos de la thématique de son prochain livre
  • Turin va-t-elle se lancer dans une nouvelle aventure olympique?
  • Parc immobilier du Canton: le Gouvernement valaisan se dote d’un outil financier pour répondre aux besoins et limiter les risques
  • Le FC Sion n’est plus dernier du classement de Super League. Maurizio Jacobacci est un entraîneur soulagé!
Devenir Suisse, un parcours du combattant? Zoom sur la naturalisation

L’affaire avait fait grand bruit. En décembre, une famille de Nyon échoue devant la commission de naturalisation. Le père dénonce ce qu’il qualifie d’interrogatoire face à des examinateurs hautains et des questions auxquelles les citoyens suisses n’auraient pas eux-mêmes répondu. Sommes-nous tous capables de citer les trois fleuves qui prennent leur source en Suisse? Rhône, Rhin… Mais quel est le troisième? Indice: il est dans les Grisons.

La naturalisation est-elle un parcours du combattant? Comment cela se passe en Valais? On en parle avec trois invités:

Sébastien Schafer, délégué à l’intégration de la ville de Monthey. Il explique la pratique dans sa ville en matière de naturalisation.
Paul Kelly, fraîchement naturalisé. Né au Canada, anglais d’origine, il est installé en Suisse depuis 28 ans. Il dit pourquoi il a voulu devenir suisse.
Jacques de Lavallaz, chef du service de la population et des migrations de l’Etat du Valais. Il amène un regard général sur la naturalisation en Suisse et en Valais.

En 2017, 40’000 étrangers ont été naturalisés en Suisse, 1700 en Valais. Ils viennent pour la plupart de l’Union européenne.