LE JOURNAL du 12.06.2018

powered by
Débit du Rhône: le fleuve sous surveillance en Valais. Les spécialistes sont pour le moment sereins

Lundi soir, des trombes d’eau se sont abattues sur la capitale vaudoise. De nombreux dégâts et inondations ont été recensés. En Valais, des précipitations sont annoncées jusqu’en fin de semaine, et le Rhône ne cesse de monter. Y a-t-il un risque de débordements? Le débit se situe actuellement à 250/300 mètres cubes, c’est à 460 qu’on a le premier seuil d’alerte. Le Rhône est surveillé tous les jours depuis le CREALP. Les spécialistes sont sereins en ce mardi 12 juin. Ils restent cependant attentifs à la météo annoncée.

 

Deal de rue: comment faire face à ce phénomène? Exemple à Bex

Le deal de rue empoisonne la vie de certains quartiers de la ville de Lausanne. Qu’en est-il en Valais? Dans la ville de Bex, il y a quelques années, on recensait plus de 30 dealers dans les rues. Mais grâce à plusieurs collaborations, la situation semble aujourd’hui maîtrisée.

Reportage puis interview de Cynthia Zermatten, porte-parole de la Police cantonale, qui amène un regard sur l’ensemble du Valais.

 

Récolte des déchets alimentaires: Massongex et Saint-Maurice, communes pilotes, tirent un bilan positif

Massongex et Saint-Maurice ont lancé il y a un an le système Gastrovert Private, un concept de récolte des déchets alimentaires auprès des ménages privés. Avec un taux de 60% d’utilisateurs et une production moyenne de près de 40 kg par an et par habitant, l’opération est un succès, selon Satom SA.
Explications d’Edi Blatter, directeur de Satom SA.

 

Le théâtre du Croûtion, au Bouveret, propose un «thriller» théâtral consacré à la Croix-Rouge

Le Théâtre du Croûtion propose une authentique épopée théâtrale cet été au Bouveret. Une nouvelle création consacrée à la Croix-Rouge, écrite par le jeune auteur valaisan Lucien Zuchuat. Un spectacle qui comporte une véritable intrigue, avec une écriture qui ressemble un peu à celle du cinéma et une musique signée par Pascal Rinaldi.
Explications du metteur en scène Olivier Duperrex. Dès le 6 juillet au Bouveret, les jeudis, vendredis et samedis à 20 h 30 et le dimanche 8 juillet en matinée à 15 h 00.

 

«Appel citoyen» va choisir ses candidats pour la l’assemblée constituante en deux étapes

Les signataires du mouvement «Appel citoyen» doivent choisir leurs membres prêts à figurer sur leurs listes citoyennes pour la révision de la constitution valaisanne. Cela se passera en deux étapes: la première a lieu ce week-end, elle consiste à définir les critères de sélection; la seconde (en septembre) permettra de choisir les candidats. Originalité pour cette primaire: le vote par internet. Tous les citoyens enregistrés préalablement sur le site du mouvement pourront voter. Pour être sûr que tout se déroule sous les meilleurs auspices, le scrutin sera dépouillé par une équipe de l’EPFL. Explications de Florian Evéquoz, membre du comité.

 

Cette semaine, le Grand Conseil édicte les règles du jeu de la révision de la constitution valaisanne

Mars 2018: les Valaisans se prononcent pour une révision totale de la Constitution via une assemblée constituante. Il incombe aujourd’hui au Parlement d’établir les règles du jeu.
C’est un décret qui fixera le cadre. Le texte traite, par exemple, du siège de la Constituante, son organisation, sa durée, son budget ou encore ses relations avec l’Etat et la population.

 

Données personnelles: 80% des entreprises suisses ne seraient pas en accord avec le nouveau règlement

C’est un vrai tsunami dans le milieu de la protection des données: le nouveau règlement pour la protection des données fait beaucoup parler de lui depuis son entrée en vigueur le 25 mai dernier. Le RGPD change la vie des entreprises qui offrent des biens et des services dans toute l’Europe, y compris le Valais. Pour l’instant en suisse, 80% des entreprises seraient non conformes au règlement. Les autorités semblent dépassées par les changements majeurs, elles ne sont donc pas prêtes à faire appliquer les sanctions.

On en parle avec Sébastien Fanti, préposé cantonal à la protection des données.

 

En Valais, le dossier électronique du patient devrait être accessible d’ici deux ans

Le dossier électronique du patient est obligatoire depuis le mois d’avril 2017. Son but est d’assurer une meilleure coordination des soins. En Valais sa mise en œuvre est en cours, il devrait être accessible d’ici deux ans. Mais qu’est-ce que ce dossier pourrait concrètement changer la vie des patients valaisans? C’est l’objet de ce reportage, commenté par Sébastien Fanti, préposé cantonal à la protection des données.