LE JOURNAL du 14.09.2018

powered by
Ligne THT Chamoson-Chippis: haute tension au Parlement valaisan!

La ligne à très haute tension a été au cœur des discussions aujourd’hui au Grand Conseil. La journée a commencé par une manifestation des opposants devant le Parlement, où se mêlaient politiciens et population. Les débats ont eu lieu en fin d’après-midi. Le Conseil d’Etat disait non, 95 députés ont dit «oui, il faut examiner l’opportunité de changer la loi sur l’approvisionnement en énergie».

Emmenés par Jean Romain, les parlementaires genevois étaient de passage en Valais

Les parlementaires genevois sont en visite dans notre canton: deux journées de découvertes ont été organisées pour le Grand Conseil du Bout du Lac, emmené par son président, le Valaisan de souche Jean Romain. Interview.

 

La Lonza est acquittée dans l’affaire de la pollution au dioxane

Le tribunal de Viège a en effet décidé de ne pas condamner le groupe chimique, qui risquait une amende de 150’000 francs. La Lonza était poursuivie par le ministère public pour avoir pollué par négligence des eaux souterraines et de surface entre 2011 et 2017… Si la présence de ce solvant, le dioxane, a bien été démontrée par l’enquête, la négligence, elle, n’a pu être prouvée.

 

Coupé de ruban le 28 septembre à Naters: la Foire du Valais remonte le Rhône pour séduire les Haut-Valaisans

Grande première: la Foire du Valais n’ouvrira pas officiellement ses portes à Martigny, mais outre Raspille, ce sera le 28 septembre prochain à Naters (qui fête cette année ses 1000 ans) que sera coupé le ruban de cette 59e édition. Une bonne occasion pour le comité de la Foire de séduire les Haut-Valaisans.

 

Dans les coulisses du convoi exceptionnel (et nocturne) entre Saint-Maurice et le chantier Nant de Drance

Images impressionnantes… Pendant que les Valaisans dormaient sur leurs deux oreilles, des hommes ont travaillé toute la nuit avec un seul objectif: acheminer une pièce maîtresse – une vanne – sur le chantier de Nant de Drance. Un convoi exceptionnel qui a mis de longues heures pour arriver à destination. Aux commandes du véhicule: Hervé Lachat, chauffeur poids lourds depuis 30 ans. Expérience utile pour passer les nombreux virages en épingle.

 

A Sierre et Sion, le bikesharing, ou vélo en libre-service, trouve son public

Après quelques années en demi-teinte, la pratique du bikesharing en train de se développer en Valais. Désormais, il suffit d’approcher son smartphone pour ouvrir le cadenas: grâce à cette technologie et l’arrivée des vélos électriques, le bikesharing trouve – enfin – son public.

D’après Publibike, les réseaux de Sierre et Sion affichent des résultats très encourageants. En comparaison, ils fonctionnent mieux que dans les plus grandes villes de Suisse. Quant au choix du prestataire à Martigny, il n’est pas encore connu. La Ville étudie plusieurs offres.

Bilan dans les principales villes du Valais.

 

Qu’est-ce qui pousse les commerçants valaisans à organiser des épreuves de course à pied?

Grand Prix Pellissier Sport, Course Titzé… Les épreuves de courses à pied se multiplient. Si certaines fêtent leur demi-siècle d’existence, d’autres entrent dans la danse. Une opération marketing pour les commerces qui les organisent? Difficile de pouvoir mesurer les retombées économiques réelles de ces courses pour les commerçants qui les organisent. Par contre nul doute que l’ambiance sportive et festive est au rendez-vous.