LE JOURNAL du 19.09.2017

powered by
Start-up Award: le Valais en 5e position dans le Top 100 helvétique

Le Valais confirme sa place dans le paysage scientifique et technologique. Quatre start-up valaisannes lui permettent de se placer en 5e position. En tête, toujours les mêmes cantons: Zürich et Vaud. Au total, 100 jeunes pousses helvétiques ont été sélectionnées dans ce classement de startup.ch. Le Valais abrite à la fois des hautes écoles et des institutions qui aident ces jeunes entreprises. Deux exemples dans des domaines bien différents: GRZ Technologies et la société Recapp.

On en parle avec Paul-André Vogel, qui a fait partie du jury qui a établi le classement des 100 meilleures start-up du pays.

 

Industrie textile: dans le Chablais, une société crée une machine à tricoter révolutionnaire

Une machine qui produit intégralement vos pulls et vos robes en 45 minutes, presque sans utiliser de main-d’œuvre, c’est la création d’une entreprise du Chablais. Elle pourrait à terme rapatrier des usines de production en Europe.

La machine sera présentée en novembre lors d’une foire à Shanghai. Plusieurs clients de l’entreprise se sont déjà montrés intéressés par la Taurus. Il faudra compter près de 120’000 euros pour l’acheter.

On en parle avec Paul-André Voger, directeur de Cimark, société qui apporte un soutien aux PME dans leur recherche de compétitivité et un support professionnel aux entreprises en démarrage.

 

«Penser le tourisme de demain»: un cycle de quatre conférences débute sur le site de Sion de l’UNIL

Les étudiants de l’Université de Lausanne ont repris le chemin des cours, sur le site de Sion aussi. Pour partir à la rencontre des acteurs locaux du tourisme, l’UNIL démarre ce soir un cycle de quatre conférences sur le thème «Penser le tourisme de demain».Explications du professeur de géographie, Christophe Clivaz.

 

«En confiant au Parlement la tâche de réviser la Constitution, on passe à côté d’une vraie représentativité de la population»

Qui doit travailler sur la révision de la Constitution valaisanne? Le Parlement, a répondu la Commission des institutions la semaine passée; une assemblée citoyenne élue par le peuple, disent de leur côté le comité d’initiative et le Conseil d’Etat. En effet, la commission des institutions a désavoué le Conseil d’Etat et le comité d’initiative qui, eux, souhaitent l’élection d’une assemblée constituante, soit une assemblée citoyenne élue par le peuple.

Réaction de la coprésidente du comité d’initiative Marylène Volpi-Fournier. Pour elle, le Parlement n’est pas totalement représentatif de la population, notamment en raison de l’abstentionnisme lors des élections. Le peuple tranchera le 4 mars 2018.

 

Nouveau centre d’impression pour Le Nouvelliste à Monthey

Le groupe ESHMédias qui édite notamment Le Nouvelliste, L’Express et L’Impartial et le quotidien vaudois La Côte va construire un nouvel outil de production du côté de Monthey.
Quant au site des Ronquoz, où est imprimé actuellement le quotidien valaisan, il a été racheté par l’Etat du Valais dans le cadre du projet d’extension de l’EPFL.

 

Loterie: 159 millions en jeu pour l’Euromillion

159 millions de francs, c’est la somme en jeu du tirage Euromillion de ce mardi 19 septembre.

Alors ce n’est pas le record. Le record c’était en 2014 avec 229 millions. Somme remportée au Portugal. Pour tenter sa chance ce soir il faut jouer avant 20 heures, heure tu du bouclage des enjeux.

 

Chasse haute: les premiers coups de feu ont retenti tôt lundi matin dans les montagnes valaisannes

Les premiers coups de feu ont retenti tôt lundi matin dans les montagnes valaisannes. Et pour cause, la chasse haute est ouverte. 2700 chasseurs sont à pied d’œuvre pour un millésime qui s’annonce bon. Visite sur le terrain, sur les hauts du val d’Anniviers

La chasse haute se termine le 30 septembre.

 

Si la chasse a débuté en Valais, il faut attendre encore avant de trouver le gibier dans son assiette

Cerf, chevreuil et autre gibier sont sur les étals du boucher, mais il ne s’agit pas de morceaux de bêtes tirées dans notre pays. Pour répondre à la demande des consommateurs, des bouchers proposent de la viande autrichienne.