LE JOURNAL DU DIMANCHE (04.03.2018)

powered by

No Billag rejeté, et après? Analyse des perspectives à venir en compagnie de Raymond Loretan et Philippe Nanthermod

71% de rejet pour l’initiative No Billag à l’échelle nationale comme au niveau valaisan: plus de 7 Suisses sur 10 ont refusé ce texte visant à supprimer les redevances TV-Radio. Le Conseiller national Philippe Nantermod, partisan du oui, s’exprime ce soir sur notre plateau aux côtés Raymond Loretan de la SSR, sur la suite à donner à propos du financement des médias suisses.

Le peuple valaisan entend réviser sa constitution par sa propre voix: Frédéric Favre revient sur cette «victoire» du Conseil d’Etat

Entre révision totale et partielle, par le peuple ou par le Grand Conseil, les Valaisans ont tranché: ce sera total et par sa propre voix. Avec 71% de oui pour la révision totale, et 57% par voie de constituante, le Valais est amené à élire une assemblée constituante avant la fin d’année, en vue de réécrire une constitution vieille de 111 ans. L’agenda de cet exercice est d’ores et déjà connu: le 1er octobre aura lieu le dépôt des listes, l’élection de l’assemblée se fera le 25 novembre et le 17 décembre verra le début des travaux de révision. L’avis du Conseil d’Etat rejoint celui exprimé par les Valaisans, le Conseiller d’Etat en charge de la sécurité, des institutions et du sport Frédéric Favre revient sur cette «victoire» aux côtés de Raymond Loretan, qui a déjà vécu le processus à Genève.

Charrat et Martigny se sont dit oui à plus de 90%: ils ne formeront plus qu’un à l’horizon 2021!

Charrat et Martigny formaient autrefois une seule et même commune. Les citoyens des deux entités ont décidé de renouveler l’expérience. Martigny dit oui à 98%, Charrat à 88. La fusion sera effective au 1er janvier 2021.

Coupe du monde de ski dames à Crans-Montana: «il y a plus de monde ici pour deux courses que tous les Jeux Olympiques!»

Crans-Montana accueillait ce weekend les épreuves de la Coupe du monde de ski alpin dames, qui prend des airs de revanche des JO de PyeongChang pour certaines skieuses. Le tout se déroule sur l’exigeante piste du Mont-Lachaux, avec au programme du Super-G samedi, et un Combiné Alpin le dimanche. C’est l’Italienne Federica Brignone qui s’est imposée devant la Suissesse Michelle Gisin. Nous avons recueilli leur joie, à peine redescendues du podium, face à un parterre de personnalités ravies assistaient à l’événement, qui a pleinement comblé son organisateur Marius Robyr.

Tout Schuss pour Ela: challenges contre la leucodystrophie, grave maladie génétique orpheline

Une manifestation rassemblait familles, amis, et personnalités venues soutenir les enfants atteints de leucodystrophie, un type de maladie génétique orpheline. Cet élan de solidarité appelé «Tout Schuss pour Ela» s’est déroulé samedi du côté de Morgins. Un slalom géant, du ski à l’aveugle, du ski multi-fix (avec des pieds différents liés à la même fixation) et un parcours de luge à deux attendaient les participants. En même temps, des parrains de la manifestations, dont quelques personnalités comme Andréa Zimmermann et Thomas Wiesel, étaient fiers de défendre la cause en relevant des défis.

L’infernale, une course originale et endiablée signée William Besse

L’ancien champion de ski William Besse organisait ce weekend du côté de Burson une course à son image: totalement déjantée et joyeuse! Avec une particularité, et non des moindres: la compétition comporte des obstacles, à la manière des «Mud Day»! Et comme si ça n’était pas suffisant, William Besse a pimenté le tout en proposant d’enchaîner 5 disciplines: course à pied, super G, slalom géant, slalom spécial et la Pasay. Le classement de la course individuelle reste basé sur la vitesse. Mais c’est du côté de la course par équipe que ça se corse, car d’autres critères sont pris en compte, comme l’originalité du déguisement ou le fair-play.

Le FC Sion n’avait pas le droit de perdre face au FC Lucerne: la formation valaisanne obtient le match nul 1-1 sur sa pelouse

Le match a commencé par une blessure très inhabituelle: c’est l’arbitre Sandro Schärer qui cède sa place à son remplaçant après seulement 6 minutes de jeu, ce qui entraîne automatiquement une interruption d’une dizaine de minutes. Le gardien de la formation sédunoise Kevin Fickentscher est clairement l’homme du match, il permet de ne pas encaisser durant toute la première mi-temps. C’est à la demi-heure de jeu tout pile que Kasami ouvre le score pour le FC Sion. Mboyo, Schneuwly et Carlitos ratent l’opportunité d’enfoncer le clou, et c’est Schürpf qui recolle au score pour le FC Lucerne. Le FC Sion termine sa rencontre avec ce match nul, et n’aura vraiment pas le droit de perdre son prochain match en déplacement contre le FC Thun.

Le zapping de la semaine

L’actualité de la semaine un brin décalée, avec quelques moments intéressants sortis des journaux de Canal9… C’est le Zapping de la semaine!