L’école valaisanne est-elle la meilleure? Une question posée à l’heure de la rentrée des classes

powered by

L’école valaisanne est-elle la meilleure? Des grands noms le disent, du Prix Nobel Jacques Dubochet à l’ancien président de l’EPFl Patrick Aebischer:

«Lorsqu’ils débarquent sur les bancs des grandes écoles, les étudiants valaisans sont performants.»

Une question sert de fil rouge de notre journal thématique ce lund.

On fait le point avec nos trois invités:

  • Jean-Philippe Lonfat, chef du service de l’enseignement;
  • Christian Wicky, directeur du lycée-collège des Creusets;
  • Olivier Solioz, président de la Société pédagogique valaisanne.

Les acteurs de l’école valaisanne sont quasi unanimes: cette rentrée, l’école valaisanne vit une rentrée apaisée, la deuxième de l’après-Freysinger. Bien sûr, tout n’est pas parfait. Les mesures d’économies sont passées par là; le département de la formation doit faire attention. Syndicats et directions d’écoles veulent plus de profs. Et des classes moins grandes. Mais tous les ingrédients restent réunis pour que l’école valaisanne soit celle de l’excellence.

Au sommaire:
  • Une école apaisée?
  • Pas assez de profs!
  • Les nouveautés de la rentrée
  • Quelles visions pour l’école de demain?


Tags assigned to this article:
ECOLES