Les bourgeoisies sous la loupe: identité et patrimoine (04.08.2017)

Nous abordons cette semaine la thématique des bourgeoisies. À l’heure des fusions de communes, les bourgeoisies gardent leur indépendance tout en garantissant l’identité des villages.

Lorsque des communes fusionnent, les bourgeoisies restent garantes de l’identité locale

Lorsque des communes décident de se marier, les bourgeois décident, eux, de garder leur corporation indépendante. Les bourgeoisies sont-elles les dernières garantes de
l’identité de leur région? Sont-elles menacées de disparaître? Questions abordées avec le président de la bourgeoisie de Chermignon Tony Lagger et celui de la bourgeoisie de Montana, Michel Rey.

 

Château des Vidomnes, chapelle Ringacker: deux exemples de préservation du patrimoine historique par les bourgeoisies

Le Château des Vidomnes à Loèche surplombe la vallée du Rhône depuis près de 500 ans. Un édifice imposant, chargé d’histoire, l’un des emblèmes de la région. Depuis sa reconstruction au XVIe siècle, sa structure n’a que très peu changé. Mais fatiguée par le temps qui passe, la bâtisse sera entièrement rénovée en 2007 par la bourgeoisie.
À quelque pas de là, la chapelle Ringacker a également eu droit à un coup de jeune. Cette chapelle du XVIIe siècle est l’une des plus belles constructions baroques du Valais. Elle renferme plus de 200 anges et ouvrages en stuc, mais également un orgue datant de 1722 en parfait état de marche. Ce véritable bijou architectural est aujourd’hui très convoité, comptez au minimum un délai d’un an si vous souhaitez vous y marier.

 

Visite «Chez Simon», une auberge-restaurant d’altitude propriété de la bourgeoisie de Riddes

La bourgeoisie de Riddes peut compter sur des revenus locatifs annuels qui lui permettent de préserver son patrimoine et de le faire connaître au plus grand nombre. Niché au cœur du domaine skiable des Quatre Vallées se trouve l’auberge-restaurant «Chez Simon», une halte bienvenue pour promeneurs en été, skieurs en hiver. C’est la bourgeoisie qui est propriétaire, c’est un particulier qui en est le locataire et l’exploitant, Christophe, fils de Simon Laurenti.

 

L’actualité en bref et en images
  • Candidature aux Jeux d’hiver 2026: le dossier de faisabilité a été déposé à Berne
  • Le franc suisse faiblit face à l’euro, ce qui réjouit le secteur économique, dont le tourisme
  • A mi-été, la situation touristique valaisanne est stable par rapport aux années passées
  • Pour les libraires, la rentrée scolaire amène un chiffre d’affaires équivalent à Noël. Les magasins se préparent