Les Suisses acceptent l’arrêté fédéral sur la sécurité alimentaire. En Valais, toutes les communes disent «oui».

powered by

Après le «oui» à 79% en Suisse (84% en Valais) pour l’arrêté fédéral sur la sécurité alimentaire, il s’agira de tout mettre en œuvre pour assurer l’approvisionnement à long terme du pays.

L’objet n’était combattu par aucun parti. En Valais, aucune commune ne l’a refusé, on enregistre plus de 85% dans les villes et même un pic à Massongex avec presque 90% des suffrages favorables.

Comment expliquer ce score?

Rappelons qu’il y a 4000 familles paysannes en Valais, 37 000 hectares cultivés (5000 hectares de vignes, 32 000 vaches).

«On a réussi à faire comprendre aux citoyens combien l’agriculture est essentielle pour notre pays. On est en effet toujours dépendant de près de 50% d’aliments importés. Il faut aussi qu’on maintienne nos terres agricoles pour garantir notre potentiel de production. On doit aussi travailler dans la durabilité», rappelle Willy Giroud, président de la Chambre valaisanne d’agriculture.

A l’horizon 2050, la Suisse comptera 10 millions d’habitants. Il faudra nourrir deux millions de bouches supplémentaires: le vote de ce dimanche 24 août donne mandat à la Confédération de tout entreprendre pour assurer notre sécurité alimentaire. Comment nos autorités vont s’y prendre?

On en parle avec le président de la Chambre valaisanne d’agriculture Willy Giroud.

 


Tags assigned to this article:
VOTATIONS