Lex Weber: la perspective de pouvoir transformer raccards en résidences secondaires pousse les communes à inventorier leur bâti rural

powered by

La Lex Weber pousse les communes à réaliser un inventaire de leur patrimoine bâti rural. Une quinzaine s’y est mise. En jeu: la transformation de raccards en résidences secondaires (dans les zones à bâtir).

Le Canton du Valais offre aux communes valaisannes un système d’inventaire prêt à l’emploi pour celles qui souhaiteraient radiographier leur patrimoine bâti.
Cet inventaire coordonné existe depuis des lustres, mais rares sont les collectivités à y avoir donné suite, du moins jusqu’à récemment… Avec la Lex Weber, la donne a changé: la perspective de transformer des raccards en résidences secondaires donne des ailes à de nombreuses communes.

A noter qu’aujourd’hui à Berne, les sénateurs ont rejeté une initiative valaisanne et grisonne demandant de pouvoir transformer les mayens inutilisés en habitation. On en parle sur le plateau du journal avec l’ancien conseiller d’Etat valaisan Jean-Michel Cina.

Voir aussi:

Greniers, raccards, granges et écuries échappent au couperet de la Lex Weber

Résidences secondaires: des centaines de millions dans la rénovation de granges et raccards


Tags assigned to this article:
AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRELEX WEBER