«Mieux manger reste important pour les Suisses. Mais le risque pour le porte-monnaie a fait dire non», analyse Jean-Pascal Fournier (Les Verts)

powered by

«Mieux manger reste important pour les Suisses. Mais le risque pour le porte-monnaie a fait dire non, en particulier en Suisse alémanique», analyse Jean-Pascal Fournier (Les Verts). Sauf Fribourg et le Valais, la Suisse romande acceptait les initiatives alimentaires. «Le 80% des forces politiques disaient non à ces deux initiatives», rappelle M. Fournier. «Les Verts ont réussi à convaincre bien au-delà de leur électorat.» Il souligne que son parti s’est engagé à rester très attentif sur la suite de la politique agricole.


Tags assigned to this article:
VOTATIONS