Musées atypiques en Valais: visite à Ayent, Crans-Montana et dans la vallée de Binn (18.07.2017)

powered by

Cette semaine, LE JOURNAL emmène ses téléspectateurs à la découverte de musées et expositions atypiques en Valais.

Créés au XIe siècle pour irriguer les champs, les bisses sont de splendides promenades. Un musée leur est consacré

«L’importance des bisses en Valais commence au XIe siècle, explique Catherine Jacquemettaz, membre du comité de l’association du Musée des Bisses. Les gens ont rapidement compris qu’il fallait construire des canaux pour irriguer leur champ, du fait que l’eau arrive dans les gorges et n’arrose pas les coteaux. Les bisses ont été construits quasi sans arrêt depuis le XIe siècle jusque dans les années 1950. À partir de ce moment, les gens ont commencé à travailler ailleurs. C’est là que l’on a interrompu ces constructions de bisses.» Aujourd’hui, s’ils ont toujours mission d’irrigation pour la plupart d’entre eux, les bisses offrent de splendides promenades à plat.

 

Land Art au parc du Binntal: quand l’art se révèle avec la nature. Et invite à la balade

Comme chaque année depuis onze ans, le parc naturel du Binntal se prête à la découverte du Land Art, un courant artistique moderne de la fin des années 1960 où les artistes utilisent le cadre et la matière de la nature pour créer des œuvres exposées à la nature.
L’exposition est à découvrir sur un parcours de deux kilomètres au cœur du parc régional du Binntal. À voir jusqu’à la fin octobre (ou plus si la météo le permet….).

 

La fondation de Watteville à Crans-Montana met en valeur les musées régionaux valaisans

La Fondation de Watteville à Crans-Montana met des espaces à disposition d’autres gens, qui ont des collections, leur permettant ainsi de bénéficier du savoir-faire en termes d’exposition. «Ça me fait plaisir de collaborer avec un musée qui représente le Valais, d’où les trois expositions actuelles: Masques du Lötschental, Les peintres valaisans et Les bisses», explique Bernard de Watteville. La collaboration leur permet de bénéficier de notre savoir-faire en termes d’exposition.»

 

Factures impayées: Batiko et le syndicat Unia montrent du doigt Ecobois Constructions

Coup de gueule ce matin à Martigny. La société Ecobois de Mike Echenard, ancien président du HC Martigny Red Ice, a été pointée du doigt lors d’un point presse mis sur pied par l’entreprise de plâtrerie peinture Batiko Sàrl et le syndicat Unia ce mardi. Des factures impayées qui mettent en difficulté l’entreprise basée à Collombey.