No Billag: 160 parlementaires de tous partis dénoncent une attaque à la démocratie; les partisans quant à eux affirment que le service public survivra

powered by

L’initiative «No Billag» est une attaque contre la diversité des médias et la démocratie directe, selon 160 parlementaires de la droite à de la gauche qui ont lancé ce mardi à Berne leur offensive contre l’initiative. Ils recommandent le rejet de ce texte.

Le même jour, un comité réunissant des parlementaires UDC et PLR (qui qualifie la redevance d’arnaque) a présenté son plan B, affirmant que le service public survivra avec des recettes issues du marché. Explications du conseiller national UDC Jean-François Rime.

Pour que la Constitution soit modifiée dans le sens des initiants, le texte devra être acceptée par le peuple suisse et les cantons, le 4 mars 2018.

A noter le débat en public sur No Billag, enregistré au Crochetan mardi 16 février.



Tags assigned to this article:
NO BILLAGVOTATIONS