«Pour devenir une destination vélo sur la scène mondiale, le Valais doit maintenant créer des offres cohérentes», estime Alain Rumpf

powered by

«La Suisse – et le Valais en particulier – a beaucoup de choses à offrir aux cyclistes qui veulent tester leur capacité sur les grands cols. D’une manière générale, la demande augmente. On constate qu’il y a de plus en plus de cyclistes du monde entier qui viennent d’Australie, des Etats-Unis, Grande-Bretagne, etc. C’est le bon moment pour le Valais de se positionner», estime Alain Rumpf, spécialiste du vélo, qui a terminé l’Ultrafondo au départ de Martigny samedi dernier.

L’ancien coureur cycliste a travaillé plus de 20 ans à l’UCI. Aujourd’hui il accompagne de tours au travers de grands cols, notamment en France. Selon lui, il vaut la peine d’investir dans les infrastructures pour les cyclistes, car il ne s’agit pas d’un phénomène de mode.

«Les bases sont là, par contre ce qu’on peut faire maintenant pour être présent sur la scène mondiale, c’est de créer des offres cohérentes et faire la promotion nécessaire afin d’atteindre les futurs clients.»


Tags assigned to this article:
TOURISME